Skip to content
Menu

Quelle valeur peut-on tirer des logs pour un directeur marketing ?

Quelle valeur peut-on tirer des logs pour un directeur marketing ?

Temps de lecture : 3 minutes

Quelle valeur peut-on tirer des logs pour un directeur marketing ?

Temps de lecture : 3 minutes

Nous souhaitons ici expliquer ce que sont les logs avant de vouloir expliquer leurs vertus pour les directeurs Marketing.

Ce qu’il faut savoir :

 

Qu’est-ce que les logs ?

 
  • Les logs sont comme des journaux intimes d’un SI (système d’information), ils permettent pour un système d’exploitation, un logiciel ou élément réseau de retracer tous les évènements existants de sa vie. Grâce à cela nous pouvons :Expliquer une erreur qui serait survenue comme un crash d’une application par exemple.

  • Comprendre le fonctionnement d’un SI

  • Regarder toute l’historique vie d’un SI. (Tous les évènements survenus)

  • Être notifié d’une anomalie quelconque, comme une erreur au redémarrage.

Maintenant que nous savons ce que sont les logs, quelle est en est l’utilité pour les directeurs Marketing ?

 
 

L’exploitation des logs par des directeurs marketing

 

Le directeur Marketing a plusieurs objectifs :

  • Optimiser la génération de leads
  • Améliorer les taux de conversion
  • Affiner la compréhension client et piloter l’impact des actions marketing

Ainsi, les logs peuvent servir aux directeurs marketing pour :

  • Comprendre les comportements des utilisateurs ou des clients vis-à-vis des produits ou services. Par exemple : analyser le parcours client sur un site internet ainsi son temps passé sur le site.
  • Améliorer l’efficacité d’un funnel de conversion d’achat en ligne en comprenant les potentiels bugs informatiques, erreurs de liaisons, ou requêtes rejetées.

À ce stade, vous comprenez la valeur potentielle des logs pour un directeur marketing. Voyons à présent quels sont les outils disponibles.

 
 

Quelle solution choisir ?

 

Suite à notre analyse des solutions du marché, il existe 2 grandes approche technologique :

  • L’approche intégrée avec les logiciels qui concentrent l’intégralité de l’import des données, de son analyse et visualisation.
  • L’approche modulaire avec des logiciels hyperspécialisés et combinables qui reposent sur des API pour fonctionner entre eux.
Nous allons vous expliquer des différences entre ces 2 possibilités.

 

L’APPROCHE INTÉGRÉE

L’avantage du premier type est de vous permettre de centraliser les données et d’avoir une solution intégrée.

Ce type de logiciel vous permettra de comprendre les évènements de vos autres logiciels ce qui vous permettra de prendre des décisions pour satisfaire vos consommateurs, pour proposer de meilleures améliorations techniques dans vos systèmes. Ce logiciel a l’avantage d’être centralisé. Cependant, attention plusieurs complications peuvent survenir :

  • Il ne faut pas oublier qu’une centralisation de données, ne rend parfois pas compatible certaines lectures de données. Par exemple, vos données existent sous un format de fichier spécifique, elles peuvent donc ne pas être lues par le logiciel en question, puisqu’il fonctionne avec un autre type de fichiers.
  • Cela vous restreint les possibilités de création. En effet les solutions toutes intégrées ne permettent pas d'”ajuster“, “de “bricoler” comme bon vous semble les données. Les solutions, les analyses sont faites par le logiciel. Il est possible que vous ne soyez pas en mesure de créer une configuration personnalisée.
  • Enfin, une solution intégrée met vos logs à risque puisqu’ils seront concentrés dans un même endroit où un piratage est plus facile qu’une chaîne de logiciels.
 
 

L’APPROCHE MODULAIRE

 

D’un autre côté, nous avons plusieurs logiciels de différents éditeurs ou open source qui sont en chaîne. Vous devrez utiliser au moins 2 logiciels différents, impliquant un meilleur contrôle de vos logs, un meilleur tri de vos logs ainsi qu’un risque minime d’erreur puisque vous saurez configurer les logs comme non vous semble. En résumé, vous aurez des données plus sécurisées et une meilleure prise en charge des problèmes que vous pourriez rencontrer. En revanche voici quelques points à ne pas négliger :

  • Le plus gros point faible des chaînes de logiciels, c’est une erreur de fonctionnement qui peut survenir très facilement. Si l’un des maillons ne fonctionne plus, tous les autres maillons ne fonctionneront plus puisqu’ils sont interdépendants. Il y a donc un plus grand risque de voir son activité impactée.
  • Le temps de traitement des informations est plus long, puisqu’elle passe par plusieurs phases, par plusieurs logiciels. Par exemple la phase d’analyse des logs à travers la chaîne oblige une intervention humaine, inexistante sur des solutions intégrées.
  • Enfin, les chaînes ont recours à différents logiciels qu’il faut savoir maîtriser et combiner, renforçant cette dimension chronophage qui peut agacer certains, tout en restreignant son usage aux utilisateurs non compétents ou expérimentés.

Pour conclure, si l’exploitation des logs est très intéressante pour un directeur marketing pour éclairer les décisions pour ses équipes opérationnelles, il faudra qu’il sache choisir la bonne option technologique selon ses besoins et ses contraintes.